sabine villiard-melanie thierry_W5A1248

Mélanie Thierry

Biographie

« La chance aide parfois. Le travail toujours », dit un proverbe brahmanique. Le mystère Mélanie Thierry – qui n’a rien à voir avec l’Inde – se dévoile au travers de cet adage. La jeune et discrète blonde, aperçue pour la première fois à l’écran en 1999 dans Quasimodo d’El Paris, de Patrick Timsit, s’impose aujourd’hui, pour L’Express diX, comme la plus grande actrice française de sa génération.

Un statut qu’elle doit d’abord à sa persévérance, à sa volonté et à son acharnement. En un mot, à son travail. La preuve en est, Mélanie Thierry sait tout jouer. On l’a vue écrivaine dans La Douleur, princesse de Montpensier pour Bertrand Tavernier, femme de chambre dans Au revoir là-haut, détenue dans Ombline, ou encore héroïne de film d’action dans Babylon A.D.

(Igor Hansen-Love – L’Express diX)

Actualités

Actuellement dans la série No Man’s Land sur Arte

En Thérapie, série d’Eric Toledano et Olivier Nakache, en janvier sur Arte

Prochainement au cinéma dans Tralala d’Arnaud et Jean-Marie Larrieu

Films / Théâtre

CINÉMA

Tralala (2021 – Arnaud et Jean-Marie Larrieu), Da 5 Bloods (2020 – Spike Lee), Le Vent tourne (2018 – Bettina Oberli), La Douleur (2018 – Emmanuel Finkiel) Swann d’Or de la Meilleur Actrice au Festival du film de Cabourg.   Au revoir là-haut (2017 – Albert Dupontel), La Danseuse (2016 – Stéphanie Di Giusto), A Perfect Day (2016 – Fernando León de Aranoa), Je ne suis pas un salaud (2016 – Emmanuel Finkiel), Le Règne de la Beauté (2015 – Denys Arcand), Zero Theorem (2014 – Terry Gilliam), Pour une Femme (2013 – Diane Kurys), L’Autre Vie de Richard Kemp (2013 – Germinal Alvarez), Ombline (2012 – Stéphane Cazes), Comme des Frères (2012 – Hugo Gélin) Prix d’Interprétation féminine au Festival de Sarlat. Impardonnables (2011 – André Téchiné), La Princesse de Montpensier (2010 – Bertrand Tavernier), L’Autre Dumas (2010 – Safy Nebbou), Le Dernier pour la route (2009 – Philippe Godeau) César du Meilleur Espoir féminin. Babylon A.D. (2008 – Mathieu Kassovitz), Je vais te manquer (2009 – Amanda Sthers), Largo Winch (2008 – Jérôme Salle), Chrysalis (2007 – Julien Leclercq), Ecorchés (2007 – Cheyenne Carron), Pardonnez-moi (2006 – Maïwenn),PU-239 (2006 – Scott Z. Burns), Jojo la Frite (2002 – Nicolas Cuche), 15 août (2001 – Patrick Alessandrin), Quasimodo d’El Paris (1999 – Patrick Timsit), La Légende du Pianiste sur l’Océan (2000 – Giuseppe Tornatore)

THÉÂTRE

Anna Christie (2015 – de Eugène O’Neill, mise en scène Jean-Louis Martinelli au Théâtre de l’Atelier), Baby Doll (2010 – de Tennessee Williams, mise en scène Benoît Lavigne au Théâtre de l’Atelier), Le Vieux Juif Blonde (2006 – de Amanda Sthers, mise en scène Jacques Weber au Théâtre des Mathurins), Crime et châtiment (2001 – de Dostoïevski, mise en scène Robert Hossein au Théâtre Marigny)

TÉLÉVISION

En Thérapie – Saison 1 (2021 – Eric Toledano & Olivier Nakache), No Man’s Land – Saison 1 (2020 – Oded Ruskin), Henry V (2012 – Thea Sharrock), The Hollow Crown – Saison 1 (2012 – Sam Mendes), Fête de famille – Saison 1 (2005 – Lorenzo Gabriele), Merci, les enfants vont bien ! – Saison 1 (2005 – M6), L’Enfant de l’Aube (2004 – Marc Angelo), Canone Inverso (2000 – Ricky Tognazzi), Docteur Sylvestre – Saison 2 (1996 – France 3), L’Amerloque (1996 – Jean-Claude Sussfeld)

COURT-MÉTRAGE

La Dernière Nuit (2018 – Alexandre Smia), Revox (2013 – Raphaël Haroche), La Vitesse du Passé (2011 – Dominique Rocher), Fucking Kassovitz (2009 – François-Régis Jeanne), Plus rien jamais (2008 – Lionel Mougin), Convivium (2005 – Michaël Nakache), Passages (2004 – Colas Rifkiss & Mathias Rifkiss)

Presse

Instagram : @melaniethierry

Attaché de Presse : matthieu@agence-contact.com

Référent Agence Contact : antoine@agence-contact.com